lundi 10 mars 2014

Lancer sa start-up : mode d'emploi

Une start-up est une jeune entreprise à fort potentiel de croissance et qui fait, la plupart du temps, l'objet de levée de fonds. La Silicon Valley est le lieu par excellence de la naissance des start-up, région où rien ne semble impossible : Facebook ou Apple y ont d’ailleurs vu le jour et elle continue à faire rêver les entrepreneurs les plus ambitieux. 
Mais avant de plaquer votre job parce que vous avez une idée « géniale » et de vous lancer les yeux fermés dans l’aventure, sachez qu’il y a quelques étapes que vous allez devoir respecter:



Savoir s’entourer

Créer son entreprise est un travail titanesque, vous auriez donc besoin d’une équipe ou en tout cas d’un cofondateur pour vous soutenir. Il ne faut surtout pas penser que vous pourriez monter votre start-up tout seul. Premièrement, car il y a peu de chances que vous excelliez dans tous les domaines, vous auriez forcément besoin d’aide à un moment ou à un autre. Deuxièmement, plus il y a de monde plus il y a de fonds! Troisièmement plus on est de fous plus on rit et surtout plus on est productifs ! Quatrièmement vous ne voudriez tout de même pas faire un burn out ?  De plus un soutien moral vous sera nécessaire car la création d’entreprise c’est aussi éprouvant psychologiquement ! Mais savoir s’entourer ne veut pas dire réunir le maximum de cofondateurs mais bien s’entourer. Car, à l’inverse, une entreprise regroupant plusieurs fondateurs devient une entreprise difficile à gérer. De plus, même si l’idée de fonder une entreprise avec vos trois meilleurs amis est séduisante, elle le devient moins quand vous vous rendez compte que vous ne possédez qu’un quart de l’entreprise avant même de lever vos premiers financements, frustrant. La preuve, la plupart des start-up passent souvent de plusieurs fondateurs à un seul, sans compter le coût des litiges, et l’affectation morale en cas de séparation. Facebook illustre très bien ce cas de figure, au départ il y avait 4 fondateurs, puis il y a eu de nombreux litiges qui ont modifié le nombre de fondateurs.

Etre patient 

Rien ne sert de courir, il faut partir à point ! En effet, même si c’est très tentant, vouloir apparaître dans la presse à tout prix, le plus rapidement, pour que votre entreprise ait l’air « cool », ou pour vous faire connaître est une erreur surtout si votre entreprise n’est pas totalement au point. Attendez le moment T, quand votre entreprise sera plus solide, de manière à ce qu’elle attire un maximum d’utilisateurs, et qu’elle génère un buzz positif. De plus, il faut savoir que chaque start-up évolue à son propre rythme, il est même possible que vous mettiez des années avant de générer de l’argent surtout si vous gérez une entreprise de médias par exemple.

Se faire conseiller 

Mais pour ne pas voir ses économies partir en fumée, prenez rendez-vous avec un spécialiste qui vous suivra tout au long de votre projet. Il est important de bien faire analyser votre projet pour définir la bonne stratégie à mettre en place, d’établir votre prévisionnel financier et étudier votre seuil de rentabilité.  En effet des cabinets d’experts comptables seront aptes à trouver les aides dont vous pouvez bénéficier, rechercher des financements et vous aider à négocier avec votre banquier ou vos partenaires par exemple. 

Savoir persévérer

Quand il le faut… Il ne faut pas sous-estimer la difficulté. Car vous allez beaucoup donner sans recevoir en retour, il y aura forcément des jours où vous auriez juste envie de tout plaquer, et des moments de désespoirs intenses. Votre start-up sera votre préoccupation numéro un, et passera parfois devant votre famille. Un seul conseil : tenez bon et voyez les choses en grand, et ne vous contentez pas de petites satisfactions. En effet, plus vous visez haut, plus vous vous donnez les chances de bien réussir.

Savoir abandonner

Quand il le faut… Vous devez savoir dire stop quand votre start-up ne fonctionne pas, n’ayez pas peur de tout casser pour mieux reconstruire. Soyez objectif, demandez l’avis à un maximum de personnes, car parfois vous pouvez penser que votre idée est bonne mais les clients n’adhèrent pas. Aujourd’hui certaines des plus grandes entreprises sont nées des cendres d’une start-up ayant échouée.

Profiter avec modération

Le milieu des start-up organise beaucoup de fêtes et d’événements pour se créer des réseaux. Il est donc important d’y assister pour faire parler de son entreprise, se faire des contacts qui peuvent s’avérer utiles par la suite. Cependant il ne faut pas basculer dans l’extrême et passer plus de temps en soirée qu’au travail, vous passeriez pour un entrepreneur peu sérieux auprès des investisseurs, et installeriez une mauvaise ambiance avec les employés. Même si vous devez devenir populaire, vous ne devez pas tout miser sur le relationnel.

Quelques exemples d’anciennes start-up qui ont réussi :

Microsoft, Apple, eBay, Google, Facebook, Twitter, Free, Meetic et bien d’autres encore…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails